Toutes à l'école

Notre école Happy Chandara

La santé


A Happy Chandara, on éduque mais on soigne aussi nos élèves qui ne sont jamais allées chez le dentiste, ont rarement été vaccinées et sont pour certaines malnutries.

La vaccination


Autre programme essentiel dans ce pays où un petit Cambodgien sur huit meurt avant d'atteindre l’âge de 5 ans : la vaccination.

A chaque rentrée scolaire, notre pédiatre établit un carnet de santé pour les élèves avant de lancer une campagne de vaccinations avec l’accord des autorités sanitaires locales et des parents. Toutes sont immunisées contre l’hépatite B - la prévalence de ce virus est importante au Cambodge - mais aussi contre le tétanos et la poliomyélite. Des tests d’acuité visuelle sont également réalisés.

En cours d'année scolaire, les pathologies constatées les plus courantes sont les douleurs abdominales, les otalgies, les plaies, les conjonctivites et chalazions, les problèmes dermatologiques, les céphalées, les bronchopneumopathies et tous les problèmes ORL.

A Happy Chandara, une attention particulière est également apportée à l’alimentation. Beaucoup de nos fillettes, quand elles s’inscrivent en première année, souffrent de malnutrition. Les causes en sont certes une alimentation déséquilibrée, mais aussi les parasites intestinaux (un déparasitage collectif a été organisé).

Plus que jamais, la vigilance est de mise à l’heure du déjeuner. Outre les en-cas distribués aux deux récréations du matin et de l’après-midi, nous veillons à préparer des plats équilibrés avec des produits frais. Les petites ont de l’appétit, les cuisinières sont ravies !


Voir aussi dans « Notre école Happy Chandara » :

Notre projet éducatif     L'aide aux écoles publiques

@toutesalecole

Découvrez le quotidien de l'école Happy Chandara au Cambodge
Parce que l'éducation des filles fait avancer le monde.